AVIS DE RECRUTEMENT

 
Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie recrute 4 délégués pour la Nouvelle-Calédonie.
 
Les délégués pour la Nouvelle-Calédonie sont chargés de représenter les intérêts de la Nouvelle-Calédonie auprès des Etats et territoires du Pacifique et auprès de l’Union Européenne.
 
Activités principales :
 
Représentation officielle :
 
Le délégué pour la Nouvelle-Calédonie représente officiellement le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie auprès des institutions de l’Etat auprès duquel il est affecté. Le cas échéant, lorsque le poste diplomatique français au sein duquel il est hébergé assure la représentation de l’Etat auprès d’autre Etats et territoires, il peut être chargé de représenter le gouvernement de la NC auprès de ces Etats et territoires.
Il est l’interlocuteur direct des institutions de son Etat ou territoire d’affectation. Dans ce cadre, il est habilité à communiquer directement avec les représentants de ces institutions, notamment avec ses interlocuteurs du Ministères des affaires étrangères compétent.
Il assure la correspondance et la communication entre le gouvernement de la NC et le gouvernement de son pays d’affectation, sans préjudice des relations qu’entretient le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie avec les représentations diplomatiques des pays du Pacifique à Nouméa.
 
Mission économique et commerciale :
 
Le délégué est chargé, en lien avec le pôle de coopération économique et du commerce extérieur du SCRRE, de soutenir le développement des relations économique de la Nouvelle-Calédonie avec son pays d’affectation.
Il est chargé de coordonner un dialogue administratif et politique afin de simplifier et de fluidifier les échanges commerciaux entre la NC et son pays d’affectation.
Il apporte, dans la limite de ses moyens, un soutien aux opérateurs économiques calédoniens désireux de développer leurs exportations vers son pays d’affectation, et aux opérateurs économiques de son pays d’affectation désireux d’investir en Nouvelle-Calédonie. Il valorise toutes les formes de partenariats internationaux favorisant le développement du tissu économique calédonien, notamment la réalisation de joint-ventures associant des entreprises de son pays d’affectation et de Nouvelle-Calédonie.
Il coopère en cela avec les organisations professionnelles calédoniennes engagées dans le rayonnement économique calédonien.
 
Mission de coopération et d’action culturelle :
 
Le délégué est chargé de coordonner, en lien avec le pôle de coopération bilatérale du SCRRE, les actions de coopération entre la Nouvelle-Calédonie et son pays d’affectation, dans les secteurs de la culture, de l’éducation, de la recherche et de l’enseignement supérieur, de la francophonie, de la santé, du développement durable, de l’administration ou dans tout autre domaine relevant de l’intérêt général.
Il assure, dans la limite de ses moyens, une mission de soutien et d’accompagnement de tout opérateur calédonien porteur d’un projet de coopération contribuant au renforcement des liens entre la Nouvelle-Calédonie et son pays d’affectation.
    
Activités secondaires :
 
La coopération multilatérale :
 
Le délégué pour la Nouvelle-Calédonie peut être chargé, à la demande du pôle de coopération multilatérale du SCRRE, de représenter la Nouvelle-Calédonie dans le cadre de réunions d’organisations régionales multilatérales dont le siège se trouverait dans son pays d’affectation, ou à proximité. Son mandat est alors préparé en coordination étroite avec le pôle et les administrations calédoniennes compétentes. 
 
Le soutien à l’action consulaire et la gestion de crise :
 
A la demande du chef du poste diplomatique français au sein duquel le délégué est hébergé, et sous réserve de l’accord expresse du président du gouvernement, le délégué peut être sollicité en appui de missions d’ordre consulaire qui impliqueraient des personnes ou personnes morales originaires de Nouvelle-Calédonie.
Dans la cadre de la gestion d’une crise par le poste diplomatique d’affectation, le délégué peut, avec l’accord du président du gouvernement, être mis à contribution à la demande du chef de poste.
  
Affectation :
 
Les personnes retenues seront affectées en Australie, au Vanuatu, à Fidji et en Papouasie Nouvelle-Guinée.
  
Conditions de recrutement :
 
Le recrutement sur le poste de délégué est conditionné à la réussite d’une sélection professionnelle, qui comprend une épreuve écrite et une épreuve orale. Les personnes qui souhaitent postuler doivent également remplir un niveau de qualification en droit international, relations internationales ou commerce international  attesté par la possession d’un diplôme de niveau I et/ou une expérience professionnelle, tel que défini dans la notice de candidature.
 
Les délégués pour la Nouvelle-Calédonie sont tenus de suivre, avant toute prise de fonctions, une formation académique assurée par l’Institut d’étude politique de Paris Sciences-Po d’une durée d’un an maximum, au cours de laquelle interviendront des stages et formations au sein des services centraux et diplomatiques de l’Etat français, de la commission européenne et auprès d’organismes et Etat de la zone pacifique.
 
La formation débutera le 27 novembre 2017. Les candidats doivent être libres de tout engagement au plus tard le 20 novembre 2017.
 
Les candidatures sont à déposer le 6 octobre 2017.
 
Les épreuves de la sélection professionnelle se dérouleront à compter du 23 octobre 2017
Les entretiens se dérouleront à compter du 2 novembre 2017.
 
 Contact et informations complémentaires :
 
M. François Bockel, chef du service de la coopération régionale et des relations extérieures (SCRRE)
Tel. :25.00.46 - Mail : françois.bockel@gouv.nc
 

Télechargez le dossier de candidature

Téléchargez  l'avis de recrutement

Quelques Accès rapides